Légalité, Antimafia : la Caravane passe… avec Crim’HALT

unnamedLa Caravane de la légalité, est organisée, en Europe par ARCI et la Ligue de l’enseignement en France. Appelée aussi caravane antimafia, ce projet européen traverse en fourgon l’Europe.  A l’occasion de sa venue dans le Sud de la France du 4 au 17 avril, le président de Crim’HALT, enseignant « dans le civile », est intervenu dans le lycée Giocante de Casabianca.

La participation de Crim’HALT s’inscrit dans les intervention de FLARE France : en 2011, à Bastia, à Marseille et en Suisse.

IMG-20180409-WA0007« La caravane internationale anti-mafia, en cohérence avec son histoire, se propose , en 2018, de faire porter plus spécialement son attention sur les grandes transformations des organisations criminelles, mafieuses ou non. Les mafias, partout, sont un phénomène complexe, articulé, jamais statique
Pour cette raison, il est nécessaire de faire une lecture complète de l’organisation ou du système ramifié qui unit les chefs, les hommes de main, les complices… Un système élastique, adaptable à différents territoires et pays.« 

La caravane est animée par Alessandro Cobianchi, prix Falcone 2014 et avocat intervenant social dans les prisons et dans la cité de Bari.

Alessandro et Rodolfo, les italiens, ont insisté sur les stéréotypes qui sévissent en Italie en réduisant les Siciliens et autres gens du sud à des mafieux notamment avec la vente de souvenir pro-mafia. Les jeunes corses ont peu trés percevoir en miroir les préjugés dont ils sont parfois victime en France…

IMG-20180409-WA0013Puis, les lycéens ont posé leur questions et vu une partie du documentaire «Terres de musique, voyage à travers les biens confisqués». Il s’agissait d’insister sur la mesure phare pour lutter contre les criminalités complexes : l’usage social des biens confisqués. La législation italienne met à disposition les biens mal acquis à des associations. Par exemple, 9 coopératives agricoles Libera terra produisent des merveilles bios sur des terres confisquées.

30530677_1724008144304257_654208958965219328_nC’est alors que Fabrice Rizzoli fait basculer la journée en ouvrant deux paquets des Taralli, des biscuits salés produits dans les Pouilles sur des terrains qui apparentaient à des mafieux!

l’Antimafia par le ventre emporte l’adhesion de lycéens conquis!

Alessandro Cobianchi citoyen de Bari a pu expliquer en détail comment ces terres avant aux mains des mafieux sont devenus les terrains de TOUS.

30595181_1724008067637598_2831451520531169280_nIl ne restait plus qu’aux lycéens de penser à une loi idoine en France afin de réintroduire les biens confisqués, en France dans l’économie légale… Et pour remercier les enseignants du lycée pour leur accueil, Anna Grosmann s’est vu offrir un paquet de Frollini, des  gâteaux sucrée, cette fois 🙂

Pour en savoir plus :

L’usage social des biens confisqués a été voté par l’assemblée nationale le 22/12/2016 mais retoqué par le Conseil Constitutionnel : Communiqué de presse : les biens confisqués échappent à la société civile !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s