Crim’HALT à la rencontre des citoyens en colère

L’association Crim’HALT est allée à la rencontre de parents d’élèves, pères et mères de famille qui forment une chaîne humaine devant les écoles contre le trafic de drogues en Seine-Saint-Denis.

Depuis la rentrée 2019, nous assistons à la médiatisation d’une véritable émancipation des citoyens face à une forme de criminalité récurrente, le trafic de drogue. Cela fait écho à la mobilisation des Femmes des quartier de Marseille (cf. Tribune Libération). Dans le 93, tout a commencé en mai dernier lorsque le personnelle a découvert 30g de cannabis dans l’enceinte du groupe scolaire Victor-Hugo-Balzac-l’Hermitage à Saint-Denis et face face à l’intrusion d’un individu suspect. A la suite à cet incident, pour la première fois, des parents d’élèves se sont mobilisés en formant une chaîne humaine autour des écoles.

Le 3 Septembre 2019, au lendemain de la rentrée scolaire, de nombreux journalistes se sont rendus à Saint-Denis pour filmer cette chaîne humaine, qui a lieu tous les matins à 8h20. Le journal télévisé de 20h sur France 2 y a consacre un reportage dédié.

chaine humaine saint-denis

Ces citoyens souhaitent faire barrage – symboliquement- au trafic de drogue qui s’exerce tout autour du groupe scolaire. Au mois de septembre, deux dealers s’étaient introduits dans la cours d’une des écoles, ce qui a conduit les instituteurs à devoir confiner les élèves pendant une demi-heure. De la drogue est régulièrement retrouvée dans l’enceinte scolaire. Les hurlements des guetteurs empêchent les enfants de dormir correctement à l’heure de la sieste.

Les rassemblements pacifiques se sont multipliés dans le quartier et ont dépassé les frontières de la ville. Le mercredi 11 Septembre des parents d’élèves de Saint-Ouen – où la population connaît les mêmes problèmes – ont reproduit, devant l’école maternelle Alexandre Bachelet, la chaîne humaine réalisée à Saint-Denis.

Grâce à la médiatisation de leur action, les pères et mères de famille ont pu être reçus par le préfet qui a promis une présence policière supplémentaire. Cependant, contrairement à ce que laissaient penser les différents reportages et articles de presse, la réponse sécuritaire n’était pas nécessairement celle souhaitée par les principaux concernés. La revendication principale des parents d’élèves est  « l’égalité républicaine ». Ils demandent avant tout plus de justice sociale!

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s