Séminaire « La France face à la géopolitique des drogues » au CNAM

Le mardi 28 Janvier, de 10h à 13h, le Conservatoire national des arts et métiers organisait grâce au Laboratoire interdisciplinaire de recherches en sciences de l’action un séminaire intitulé « La France face à la géopolitique des drogues » animé par Guillaume Soto-Mayor.

Présentation des intervenants

  • Laurent Laniel, spécialiste des marchés des drogues illicites à l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) ;
  • David Weinberger, sociologue et spécialiste de l’analyse de l’offre illicite des drogues. Ses domaines de compétences couvrent les trafics illicites de stupéfiants, la géopolitique des drogues, le blanchiment de l’argent de la drogue et les politiques publiques en matière de drogues. Il est également chercheur à l’INHESJ depuis 2008 ;
  • Michel Gandihon, chargé d »études au pôle tendances récentes et nouvelles drogues de l’Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT).

Un séminaire sur la géopolitique des drogues : pourquoi ?

Ce séminaire s’inscrit dans le cycle de séminaires « Politique des drogues », né de la nécessité manifeste d’offrir aux universitaires, aux acteurs sociaux et aux décideurs politiques un espace de dialogue et d’échange sur le thème des politiques publiques liées à la gestion de la consommation des drogues et à la lutte contre leurs trafics.

Contenu du séminaire

Dans une première partie, David Weinberger a brièvement commencé par présenter la notion de « géopolitique », notamment en établissant l’épistémologie de ce terme. Il a par la suite expliqué des phénomènes provoqué par la prohibition de drogues. Laurent Laniel a lui tenu à revenir sur l’OEDT et son travail avant de traiter de la cocaïne en Europe : trafic, consommation et politique. Enfin, Michel Gandihon s’est focalisé sur la France en exposant la consommation, les trafics et les organisations criminelles qui opèrent.

Dans une seconde partie, le public et les intervenants ont pu discuter sur le thème du séminaire et préciser les questions abordées dans la première partie.

Pour lire le compte rendu détaillé du séminaire, il suffit de cliquer ici ! Bonne lecture à toutes et à tous.

***

Crim’HALT s’intéresse depuis 10 ans à la prohibition des drogues comme une politique qui ne respecte pas les droits fondamentaux, contrevient à la santé publique et favorise la grande criminalité. Nous proposons une politique nommée « régulation publique des drogues »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s