Crim’HALT dans Le Point

Les biens confisqués aux criminels ou même à la mafia sont au cœur d’un lourd débat. En France, l’Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués ( L’AGRASC ) saisie des centaines de millions d’euros de biens appartenant à des groupes criminels, des trafiquants mais aussi des évadés fiscaux. Cependant, les biens sont revendus et les citoyens ne voit pas la différence. En Italie, les biens confisqués sont mis à disposition de la société civile et réutilisés à des fins sociales. C’est pour quoi, Crim’HALT milite pour un usage social des biens confisqués et soutient la proposition de loi financement des associations qui attend un vote conforme au Sénat. Cette loi permettrai de mettre à disposition les biens ayant appartenu à des malfrats au service de fondations ou d’associations agissant dans l’intérêt général, et non être revendu aux enchères ou même être reverser au budget général de l’État comme c’est le cas en France.

Afin d’en apprendre plus sur les avoirs saisis par la justice en France mais aussi en Italie, nous vous conseillons de lire cet article très détaillé écrit par le journaliste Julian Mattei pour le journal Le Point :

Le Point : L’impressionnant pactole des avoirs saisis par la justice

Autres articles à lire sans modération

Des ressources : en français sur l’usage social des biens confisqués en Italie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s