Erasmus+3 sur les terres libérées de la mafia en Sicile

La tour des victimes – EMOTION 3.0 au No Mafia Memorial

Projet 2019 : Formation sur les terres libérées de la mafia : mieux faire face à la grande criminalité en France

Projet 2020 : Erasmus+2 sur les terres libérées de mafia en Calabre

Fin 2021, Crim’HALT remporte un troisième appel à projet européen Erasmus+ dit « Mobilité de l’Education des Adultes » .

Pendant 7 jours, l’équipe de « Crim’HALT », des membres de l’association « Anticor », de l’association « ABCDE, (Association Bonifacienne Comprendre et Défendre l’Environnement) », de l’association « Terre de liens », du collectif « Maffia NÒ – A vita IÈ », du « Cullittivu Anti maffia Massimu Susini », des journalistes et des parents de victimes de la mafia visitent, débattent et interagissent avec des acteurs locaux de l’antimafia dans les Provinces de Palerme et de Trapani en Sicile. Ce séjour de formation a pour objet l’étude de deux pans de l’Antimafia sociale : l’usage social en France et en Italie des biens confisqués à la mafia et la mémoire des victimes innocentes de la mafia dans nos pays. Cet échange est permis grâce aux partenaires italiens « Centro Siciliano di Documentazione Giuseppe Impastato », « No Mafia Memorial », « Libera », « Libera Terra », « Addiopizzo » et « TGR Rai Sicilia ».

En voici les participants :

Ces derniers sont en Italie du 6 au 12 mai pour apprendre les « bonne pratiques » dans le combat contre le crime organisé à l’aide de l’usage social des biens confisqués et de la mémoire des victimes innocentes de la mafia.

Sur la photo plus haut, le groupe se tient devant « l’Arbre Falcone », un arbre situé devant l’immeuble où habitait le juge Giovanni Falcone et baptisé en sa mémoire à Palerme, en Sicile. Le juge Falcone a été assassiné par la mafia avec son épouse et les deux policiers qui constituaient son escorte dans un attentat à la bombe en 1992. Cet arbre est devenu un lieu de pèlerinage pour commémorer sa mémoire. Il est rempli de dessins d’enfants, de foulards, de casquettes et de messages touchants déposés par des personnes venant de toute l’Italie et même d’ailleurs. Avant la mort de ce grand magistrat, le contexte général était très différent. En effet, les Siciliens n’accordaient pas beaucoup d’intérêt aux juges du pool antimafia de Palerme. C’est dans ce contexte défavorable que l’on réalise combien il a fallu d’abnégation et de courage à ces magistrats pour mener à bien leur lutte contre la mafia.

L’objectif de ces projets cofinancés par le programme Erasmus+ de l’Union européenne : être armé lorsque le dispositif de restitution aux citoyens des biens confisqués se développera et impulser une mobilisation de la société civile à propos de la mémoire des victimes innocentes de la mafia.

Historique du plaidoyer :

Depuis 2009, FLARE France, ancêtre de Crim’HALT, milite pour ce dispositif avec le soutien de « Libera » France (cf. Lobbying antimafia à Bruxelles).

2014, l’association « Anticor » intègre l’usage des biens confisqués dans son plaidoyer.

2015, lors de semaine européenne contre le crime organisé, Crim’HALT bénéficie du soutien de l’association « Culture contre la Camorra ».

2016, le monde de l’ESS obtient l’usage social des biens confisqués mais le Conseil Constitutionnel prive les citoyens de l’unique moyen de changer les mentalités.

2018, « Terre de liens » soutien le plaidoyer de Crim’HALT (cf. Tribune Reporterre).

Janvier 2019, le Haut Comité pour le Logement des Personnes Défavorisées soutient l’objectif de Crim’HALT visant à une utilisation sociale des biens mal acquis, en particulier pour développer l’offre de logements pour les personnes vulnérables.

Septembre 2019, le « Cullittivu Anti maffia Massimu Susini » , puis celui de « maffia NO A vita ie » intègrent l’USBC dans leur plaidoyer.

Novembre 2019l’Assemblée nationale vote pour la seconde fois l’usage social des biens confisqués mais le confinement empêche le vote définitif…

Avril 2021, le Sénat adopte la proposition « améliorant l’efficacité de la justice de proximité et de la réponse pénale ». Cette loi prévoit que les immeubles confisqués aux criminels puissent être mis gracieusement à disposition des associations d’intérêt général, des fondations d’utilité publique et des foncières agissant dans l’intérêt général.

Pour écouter notre passage dans « Rai Radio Live » avec « France Bleu RCFM », cliquez sur le lien suivant : 35. Mediterradio del 14.5.2022

Pour écouter notre passage dans « TGR Rai Sicilia », cliquez sur le lien suivant : Un gruppo di francesi a lezione di antimafia

2 réflexions sur “Erasmus+3 sur les terres libérées de la mafia en Sicile

  1. FRANCK DEVOCELLE-BULZACCHELLI

    Contrairement, à ce beaucoup croient il existe de très nombreuses associations en Sicile et en Italie qui combattent la mafia et qui sont composées d’hommes et de femmes qui ont très souvent perdu un mari, une femme, un frère, une sœur ou un enfant mais qui ont refusé de partir des villes ou des régions où la mafia opère ses méfaits. Nous pourrions citer Giovanni MOTINARO, Tina MONTINARO ou Maria FALCONE qui consacrent leurs vies à la lutte anti-mafia. Dresser des ponts entre la France et l’Italie est important. C’est aussi un hommage que vous leur rendait. Pour les plus curieux, vous pouvez consulte la chaine youtube giovanni montinaro et les sites internet http://www.quartosavonaquindici.com ou http://www.fondazionefalcone.org. Grazie mille. Franck DEVOCELLE-BULZACCHELLI

    J’aime

    1. Franck DEVOCELLE BULZACCHELLI

      Pardon Giovanni… Il s’agit bien entendu de Giovanni MONTINARO, fils d’Antonio MONTINARO mort lors du massacre de Capaci du 23 mai 1992;;;;

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s