Erasmus+4 dans l’antimafia sociale à Milan

L’association Crim’HALT, en partenariat avec la Scuola Caponnetto s’est rendue à Milan pour se former sur l’antimafia sociale grâce au projet européen Erasmus+.

Du 31 octobre au 4 novembre 2022, l’équipe de Crim’HALT, des membres des collectifs antimafia « Cullittivu Anti maffia Massimu Susini » et « Maffia NÒ – A vita IÈ », de l’Agence des biens confisqués « AGRASC », du « Haut Comité pour le Logement des personnes défavorisées », journalistes, professeurs, étudiants et victimes innocentes de la mafia se sont rendus à Milan afin de se former sur l’antimafia sociale.

Accompagnés de la Scuola Caponnetto, nos participants à la formation Erasmus+ ont visité, interagi et appris auprès d’associations locales sur l’antimafia sociale en région Lombardie, et de la mobilisation de la société civile dans l’éducation, l’usage social des biens confisqués à la mafia et sur la mémoire des victimes innocentes de la mafia dans nos pays.


Dans la commune de Cisliano, une région en périphérie de Milan, nos participants visitent le bien confisqué « Libera Masseria » ayant appartenu à la famille Valle, clan de la ‘Ndrangheta.

Dans cette zone périphérique au sud-ouest de Milan, on y trouve un bien confisqué pour 1 000 habitants. Ce chiffre témoigne de la forte présence de la criminalité organisée en Lombardie, la seconde région d’Italie où la mafia est la plus présente. Mais ce grand nombre de biens confisqués est une donnée positive car ces biens représentent des ressources et attestent de la mobilisation de la société civile et du secteur associatif pour lutter contre le crime organisé.

Le bien « Libera Masseria » confisqué en 2014, est aujourd’hui géré par l’association « Una casa anche per te », ayant investi le lieu afin d’empêcher les dégradations commises par les proches du clan Valle suite à son arrestation en 2010 et la saisie du lieu. L’association en obtient la gestion définitive en 2021 et y organise des camps de formation pour les jeunes. Par le travail des 13 000 jeunes qui s’y sont formés sur la justice sociale, l’antimafia et l’usage social des biens confisqués, le lieu et les appartements de la famille ont été remis en état. Le domaine de 10 000m2 est aujourd’hui ouvert à tous et permet la prise en charge et l’hébergement de personnes défavorisées, en attente de logement ou en recherche d’emploi. « Una casa anche per te » souhaite élargir son activité et y développer de nouveaux projets : Pizzeria, restaurant social, école de formation en cuisine… Un usage social d’un domaine confisqué rendu au bien public, attestant d’une forte mobilisation de la société civile.

Marie-Françoise Stefani ; Stéphane Lapera ; Bertrand Pasbecq.

Lisez l’article de France 3 Corse ViaStella : Lutte contre la mafia : à Milan, Crim’halt organise un séjour pour découvrir comment sont réutilisés les biens confisqués à la ‘Ndrangheta.


Rencontre avec les élèves du Lycée Classico Statale Giosué Carducci

Au lycée Classico Statale Giosué Carducci, les élèves nous présentent leur programme pédagogique porté sur l’antimafia sociale : les dangers de la mafia, la criminalité environnementale ou la défense de la mémoire des victimes innocentes leur sont enseignés par professeurs et associations.

Les élèves participent à la journée du 21 mars, “ce qui a été le plus intéressant dans ce projet pédagogique c’est qu’on met en pratique ce qu’on a appris, et en plus j’ai trouvé cela plaisant au point de devenir militante de Libera”. Même si le monde mafieux peut leur paraître très distant, ces programmes les conscientisent : « il est important que ce qu’on leur apprend ne soit pas transmis comme une chose morte mais d’actualité”.

Lisez l’article de France 3 Corse ViaStella : Lutte anti-mafia : à Milan, les élèves sensibilisés aux dangers du crime organisé

Marie-Françoise Stefani ; Stéphane Lapera ; Bertrand Pasbecq.

La mémoire des victimes innocentes du crime organisé

Il est important de défendre ces victimes et d’en parler parce que ça fait reculer l’impunité, ça fait reculer les mafieux. C’est ce que nous apprennent les Italiens” Fabrice Rizzoli, Président de Crim’HALT

Lisez l’article de France 3 Corse ViaStella : Lutte anti-mafia : à Milan, le souvenir des victimes innocentes du crime organisé

Marie-Françoise Stefani ; Stéphane Lapera ; Vanessa Culioli.

Les visites de cette formation ont été permises grâce aux associations locales : « Scuola Caponneto », « Libera », « Civita Virtus », « Una casa anche per te », « Mamme a scuola », l’Institut de recherche de l’Université de Milan « Osservatorio sulla criminalità organizzata (CROSS) », « Casa Chiaravalle », « Cultura contra camorra », « Fiore cucina in liberta » et « Cafébabel ».

En voici les participants :

Historique du plaidoyer :

Depuis 2009, FLARE France, ancêtre de Crim’HALT, milite pour ce dispositif avec le soutien de « Libera » France (cf. Lobbying antimafia à Bruxelles).

2014, l’association « Anticor » intègre l’usage des biens confisqués dans son plaidoyer.

2015, lors de semaine européenne contre le crime organisé, Crim’HALT bénéficie du soutien de l’association « Culture contre la Camorra ».

2016, le monde de l’ESS obtient l’usage social des biens confisqués mais le Conseil Constitutionnel prive les citoyens de l’unique moyen de changer les mentalités.

2018, « Terre de liens » soutien le plaidoyer de Crim’HALT (cf. Tribune Reporterre).

Janvier 2019, le Haut Comité pour le Logement des Personnes Défavorisées soutient l’objectif de Crim’HALT visant à une utilisation sociale des biens mal acquis, en particulier pour développer l’offre de logements pour les personnes vulnérables.

Septembre 2019, le « Cullittivu Anti maffia Massimu Susini » , puis celui de « maffia NO A vita ie » intègrent l’USBC dans leur plaidoyer.

Novembre 2019l’Assemblée nationale vote pour la seconde fois l’usage social des biens confisqués mais le confinement empêche le vote définitif…

Avril 2021, le Sénat adopte la proposition « améliorant l’efficacité de la justice de proximité et de la réponse pénale ». Cette loi prévoit que les immeubles confisqués aux criminels puissent être mis gracieusement à disposition des associations d’intérêt général, des fondations d’utilité publique et des foncières agissant dans l’intérêt général.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s