Le poison de la mafia et la loi du silence

Rendez-vous le mercredi 28 août 2019 à 00h40 pour rediffusion du Poison de la mafia et la loi du silence sur Arte

Crime et écologie : un lien encore méconnu

L’arrière-pays de Naples est connue pour ses terres jonchées de déchets mais on connaît moins le cas de la Calabre, d’autres territoires. Lire la suite

Goel, cas d’école d’Antimafia sociale, dans l’Express

Le 16 juillet 2019, l’Express publie un article :

« Un militant contre la mafia la plus dangereuse du monde » (ici)

Le militant n’est autre que Vincenzo Linarello, président-fondateur de GOEL qui permet aux entrepreneurs de travailler sans passer par la mafia. Lire la suite

De « l’association mafieuse » à « l’association criminelle »

NON! Contrairement à la pensée commune, l’association criminelle n’existe pas en droit français. Il existe l’association de malfaiteur, infraction connexe – fourre-tout judiciaire et la circonstance aggravante de « bande organisée ».

Lire la suite

Le sénat vote l’usage social des biens confisqués

  Communiqué de presse

Crim’HALT se réjouit du vote par le Sénat de la loi « usage social des biens mal acquis »

Le Sénat améliore le texte

« Crim’HALT se réjouit du vote, mardi 9 juillet, de la proposition de loi de la députée El Hairy visant l’amélioration de la trésorerie des associations, démontrant le soutien du pouvoir législatif à l’initiative portée par Crim’HALT

En effet, cette proposition de loi, à son article 4, stipule que les immeubles confisqués aux criminels puissent être mis à disposition, à titre gratuit, des associations d’intérêt général mais aussi désormais de foncières agissant dans l’intérêt général.

L’affectation sociale des biens mal acquis : des citoyens acteurs face à la grande criminalité

Fabrice Rizzoli – « En tant que président de Crim’HALT, je suis heureux que :

la maison du trafiquant de drogue devienne un hébergement d’urgence

 l’appartement du corrompu soit mis à disposition d’une association d’intérêt général

 Militant de la cause depuis 2009, j’ai hâte qu’en France on puisse, grâce à la réutilisation des biens confisqués à des fins sociales, réparer le territoire des dommages causés par les trafiquants et les corrupteurs. »

 L’appartement de Guéant doit servir à loger des associations anti-corruption

 Lien opération « Guéant rend l’appartement »

UNE BATAILLE A ENCORE ÉTÉ GAGNÉE MAIS PAS LA GUERRE PUISQUE LA LOI DOIT REVENIR A L’ASSEMBLÉE NATIONALE, CE QUI PEUT CONDUIRE À UN VOTE DÉFINITIF EN 2020.

Crim’HALT chez MR MONDIALISATION

Crim’HALT comme Alternative est fière d’être, aux côtés d’Anticor et de Libera Terra dans l’article de Mr Mondialisation

 « L’usage social des biens confisqués à la mafia : vers un modèle « à l’italienne » Lire la suite