Crim’HALT sur France Culture

Dans les poubelles de l’économie (3/4)

La main invisible des mafias

Naples. Ville magnifique du sud de l’Italie, mais qui souffre d’une terne réputation. Si celle-ci est évidemment liée à la présence d’un réseau mafieux profondément ancré dans le paysage quotidien, c’est sans doute le scandale des ordures qui l’a le plus noircie. C’est au début des années 2000 que le problème du traitement des déchets est apparu à la lumière du jour. Des photographies de rues napolitaines jonchées de détritus ont alors fait la une des journaux et le tour du monde. Mais le défaut de ramassage des poubelles ménagères masquait en fait, un fait bien plus grave : l’enfouissement et l’incinération de déchets industriels, et souvent toxiques, dans ce qui fut alors baptisée la terra dei fuochi, ou terre des feux.

Mais comment cela a-t-il pu arriver et est-ce un cas isolé ? D’où provenaient les déchets ? Qui recourait à la mafia locale pour le  »traitement » des ordures ? Comment le tissu criminel a-t-il pu s’implanter de façon si solide et durable ? Les autorités publiques étaient-elles donc à l’obscur de tout ? Et qu’en est-il aujourd’hui ? Mais surtout : pourquoi la Camorra s’est-elle tant intéressée à ce secteur ?

Retrouvez ici l’intervention du Président de Crim’HALT et de Clotilde Champeyrache dans un podcast passionnant, assemblant analyses politiques et économiques et archives sonores, pour vous plonger au cœur de l’affaire napolitaine : France Culture pour Entendez-vous l’éco? 

Intervention du Président de Crim’HALT au sujet de l’arrestation de Redoine Faïd

Redoine Faïd.

Son nom nous était déjà connu pour son lourd passé criminel : impliqué dans la délinquance dès son plus jeune âge, braqueur récidiviste, évadé de prison une première fois en 2013, il refait parler de lui en juillet dernier, lorsqu’il parvient à s’évader du centre pénitentiaire de Réau, en Seine-et-Marne, où il était détenu. Il devait purger une peine de 25 ans de prison, mais à l’aide de complices armés et d’un hélicoptère, il parvient à fuir le 1er juillet 2018. C’est alors que les autorités françaises lancent les recherches, soutenues par Interpol. Pendant ces mois d’investigation, le criminel circule imperturbé, dissimulé sous une burqa, aidé par son cercle d’acolytes dont faisait notamment partie son frère, Rachid Faïd.

C’est le 3 octobre dernier que le nom de Redoine Faïd réapparait sur le devant de la scène, lorsque la cavale du criminel se conclut par son arrestation à Creil, dans l’Oise, ville où il a grandi.

Retrouvez l’intervention du Président de Crim’HALT, Fabrice Rizzoli, invité sur le plateau de BFM TV en tant que spécialiste de la grande criminalité  dans « Redoine Faïd : Les secrets d’une arrestation » :