Carte postale électronique de Crim’HALT depuis l’Italie

Dans le cadre du projet Erasmus+ « Crim’HALT et Culture Contre Camorra » Crim’HALT se rend cette semaine en banlieue napolitaine pour apprendre du Comité Don Diana les tenants et les aboutissants de la pratique italienne de l’utilisation sociale des biens confisqués. Les participants à ce voyage studieux, issus de la société civile et de divers univers (journalisme, associations militantes sur les droits fondamentaux et la lutte citoyenne, professeurs, agents de l’Etat, etc.) nourrissent un dialogue enrichissant avec les acteurs de la confiscation et de l’utilisation des biens confisqués.

Qu’est-ce que le Comité Don Diana ? Lire la suite

À la Une

La ville de Paris vote pour la réutilisation sociale des biens confisqués

Le Conseil de la Ville de Paris adopte un vœu :

dans la capitale, les biens confisqués doivent être mis à disposition de l’intérêt général

Sur la base du travail et des propositions de l’association Crim’HALT, David Belliard, Jérôme Gleizes et des élu.e.s du Groupe écologiste de Paris (GEP), lors du Conseil de Paris du 29 mars 2019 ont émis le vœu que la Ville de Paris interpelle le gouvernement afin :

  • de lui permettre d’évaluer le nombre de biens immobiliers confisqués,
  • d’étudier les possibilités de leur transformation en lieux utiles socialement et qui répondent aux besoins des habitant.e.s et à l’urgence sociale, par exemple en étant mis à disposition d’associations ou d’organisations travaillant en faveur des personnes migrantes et réfugiées.
Capture d’écran 2019-04-10 à 17.20.34.png
[Conseil de Paris] Biens immobiliers acquis frauduleusement …

A ce titre, Crim’HALT appelle les associations à se regrouper autour de ce voeu afin de constituer groupe de travail et un projet pilote de mise à disposition des biens confisqués dans la ville de Paris.

Lire la suite